Les costumes bigoudens                Les broderies

Evolution du costume

Les motifs des broderies

La coiffe bigoudène

La pose de la coiffe

Le costume de Kerity

La coiffe de Kerity

 

Collège Laennec, classe de 4ème 5

Les vêtements étaient taillés dans du drap noir, doublé de toile de lin pour les plastrons. Tous les costumes étaient brodés par les hommes : il fallait des doigts forts pour percer à l'aiguille, ces épaisseurs de tissus superposés. 

Les brodeurs aussi appelés "tennerrien neud" (tireurs de fil) étaient invités par les familles à s'installer chez elles, à l'occasion d'une communion ou d'un mariage, le temps de la confection du costume.

Ils travaillaient le plus souvent sur le sol, jambes croisées, le plus souvent solitaires, penchés sur leur ouvrage sur lequel ils plaçaient les motifs par importance et par rangée en fonction du rang social et du patrimoine de leur client.

Les broderies bigoudènes réalisées au fil de soie rouge, jaune ou orange sont sans doute les plus belles de Bretagne.

 

Les motifs

La plume de paon (pleon pavenn) symbolise l'orgueil.

 Les fougères (boud-radenn) représentent l'abondance et les planètes (planedenn) la chance en fonction de sa planète, c'est-à-dire son étoile.

Le coeur, c'est l'amour.

La chaîne de vie proclame la confiance en Dieu.

L'arête de poisson (dreink pesk) rappelle que le pays est aussi maritime.

 

La corne de bélier  (kornou maout) symbolise la force.

Le soleil, c'est la joie.   

 

 

La dent de scie représente le travail.

   haut de page