La pêche en pays bigouden          Larguez les amarres !

La pêche artisanale

la pêche industrielle

Les zones de pêche

Les techniques de pêche

La vie à bord

 

 

Collège Laennec, classe de 3eme 7


Les techniques de pêche
Le chalut

Le chalut est un filet en forme d'entonnoir que le bateau traîne par l'intermédiaire de câbles appelés "funes".
Il existe deux sortes de chaluts :

  • Les chaluts de fond, pour les poissons démersaux (poissons qui vivent au fond de l'eau : lotte, langoustine, cabillaud, saint-pierre, merlu, merluchon, sardine...).
  • Les chaluts pélagiques, pour les poissons de pleine eau (thon, bar, chinchard, merluchon et des anchois.)

Lorsque le chalut est remorqué par deux autres bateaux, la technique s'appelle : "Le chalutage en boeufs".

 

Filets tournants

Ce sont des filets rectangulaires utilisés pour la capture des espèces pélagiques. Cette technique est la même dans son principe, qu'il s'agisse de la bolinche pour la sardine ou de grandes sennes utilisées pour le thon tropical. Dans ce dernier cas, le filet est remorqué par une annexe, le "Skiff".

Filet droits

Ils sont formés de nappes rectangulaires. Ces filets sont généralement mouillés le soir et relevés au lever du jour à l'aide d'un vire-filet hydraulique. Deux sortes de filets droits :

  • Les filets trémails (trois filets accolés) sont utilisés pour les poissons de fond notamment la sole.
  • Les filets maillants (une seule nappe) sont utilisés pour le merlu, la raie, la lotte, la langouste, l'araignée.

 

Les casiers

Le casier est un engin rigide en bois ou en matière plastique. A l'intérieur est placé un appât, le crustacé peut y entrer mais ne peut pas en sortir. Ils sont accrochés à une distance régulière les uns des autres, le long des filières mouillées sur le fond.

Lignes

Cette technique ancestrale consiste à capturer le poisson à l'aide d'un hameçon garni d'un appât ou d'un leurre. De nombreuses adaptations existent en fonction des espèces :

  • ligne avec un ou plusieurs hameçons pour le bar, le lieu jaune, la daurade, 
  • mitraillette portant sur des avançons de quelques centimètres
  • lignes de traîne pour le bar.
  • hameçons garnis d'un leurre, animés de mouvements saccadés pour le maquereau.
Palangres

Ce sont de longues lignes sur lesquelles pendent des avançons munis d'hameçons portant un appât ou boëtte (maquereaux, lançons, chinchards).

Le relevage de la ligne s'effectue à l'aide d'un "vire-lignes". Les palangres peuvent mesurer plusieurs kilomètres et supporter des milliers d'hameçons. Dans ce cas le relevage et le boëttage s'effectuent automatiquement.

 

  haut de page