Récits de vie                                    La guerre
L'école
Récit de Romain
Récit de David
Récit de Cédric

L'usine
Récit de Emilie
Récit de Jérémy
Récit de Emilie D.
Récit de Anna-Noëlle

La guerre
Récit de Tony
Récit de Karine
Récit de Jessica
Récit de Delphine
Récit de Julie
Récit de Jérémy

La pêche
Récit de Anthony
Récit de Steeven
Récit de Gaël

Le menuisier
Récit de Jérémy

Le service militaire
Récit de Frédéric

La petite bonne
Récit de Lenaïg

 

     Quand je me promène dans les rues de Tréffiagat, mon village natal, et que je passe devant l'école publique, je repense à ma jeunesse car j'ai dû arrêter l'école à treize ans, pour aller travailler sur le chalutier de mon père comme marin pêcheur. Je regrette cette jeunesse, elle était différente de celle d'aujourd'hui, mais la jeunesse sera toujours quelque chose de beau.

     A l'âge de dix-huit ans, je partis faire mon service pour marin d'état, à bord du Quenndy dans le port de Lorient. C'était un beau navire de guerre, très petit. Nous étions quinze personnes mais plusieurs d'entre nous eurent le mal de mer et durent rentrer. Mon rêve était de devenir navigateur et pour moi faire mon service sur le Quenndy fut merveilleux. Quand nous partions en mer je m'arrangeais toujours pour être sur le pont, ainsi je pouvais profiter de la vue qui était magnifique.

     Au bout de deux ans, mon service prit fin. Mais je fus rappelé, j'embarquais donc dans un croiseur qui se nommait " La Marseillaise ". Quand je vis sa taille, elle m'impressionna. La vie y était plus dure que dans le Quenndy et je montai à bord avec dégoût. Après cela, l'envie de devenir navigateur disparut et je rentrai chez moi auprès de mes six soeurs, mais la guerre de 1939 éclata et on me rappela au front pour quatre ans.

     Aujourd'hui la guerre est restée à jamais dans ma mémoire et c'est pour qu'elle s'échappe de mon esprit que du haut de mes quatre-vingts ans je conte mon histoire.

KARINE

  haut de page