Récits de vie                                    La guerre
L'école
Récit de Romain
Récit de David
Récit de Cédric

L'usine
Récit de Emilie
Récit de Jérémy
Récit de Emilie D.
Récit de Anna-Noëlle

La guerre
Récit de Tony
Récit de Karine
Récit de Jessica
Récit de Delphine
Récit de Julie
Récit de Jérémy

La pêche
Récit de Anthony
Récit de Steeven
Récit de Gaël

Le menuisier
Récit de Jérémy

Le service militaire
Récit de Frédéric

La petite bonne
Récit de Lenaïg

 

     Je me souviens lorsque j'étais enfant je n'avais pas de chauffage ni d'éclairage. Il fallait que je m'éclaire à la lampe à pétrole et je me chauffais aux fourneaux à bois.

     J'habitais près d'un chemin de fer, je voyais le train passer toute la journée et je rêvais de pouvoir comme tous ces gens, voyager en train et aller là où je voulais. Je n'avais pas la télévision ni la radio mais je m'amusais bien avec mes frères et sœurs, on écoutait tous ensemble ma mère chanter, nous raconter des histoires pendant qu'elle faisait du picot.

     Mon grand-père et mon père étaient maçons, mon grand-père a participé à la construction du phare et mon père à sa restauration, après le départ des Allemands. Aujourd'hui encore, lorsque je passe devant le phare ou que je le regarde, il me revient un tas de souvenirs à leur sujet. J'ai connu la guerre et j'ai vu les Allemands arriver avec leurs camions. J'en avais peur au début puis je me suis habitué à les voir. Ils se sont installés dans une ferme près de chez moi. A partir de ce moment il a fallu aller chercher la nourriture dans d'autres fermes qui étaient à plus de dix kilomètres. J'y allais à pied et le plus dur, c'est que j'étais en sabots de bois, dans la brume du matin, avant d'aller à l'école. Il fallait se lever très tôt. Enfin, on peut dire que ma famille et moi, nous n'avions pas été trop embêtées par les Allemands.

     Grâce à la technologie d'aujourd'hui le monde a bien changé mais je peux dire que j'étais heureuse malgré tout.

JEREMY

  haut de page